Radio Filmée ? Et le pouvoir de la Voix ?
Partageons, vous et moi, notre passion de la Radio …!

Radio Filmée ? Et le pouvoir de la Voix ?

Studio Fun radio
Il n’est pas question pour moi de jouer les rabat-joie et de contester systématiquement toutes les évolutions techniques dont , pour la plupart nous bénéficions chaque jour pour concevoir des programmes encore plus en adéquation avec les attentes des auditeurs; mais la Radio filmée là il faut qu’on m’explique.

 

Des caméras chez RTL

Si vous le permettez je vais faire un tout petit retour en arrière. Nous sommes en 1983 et nous héritons de nouveaux studios rue Bayard ; ces studios sont déjà équipés de caméras nous permettant, à cette époque, de vérifier au terme de l’émission que nous venions de réaliser que l’équipe suivante était bien en place ainsi que le journaliste dans le studio « infos » pour présenter le flash horaire.Ce dispositif était donc nativement un simple outil de communication entre studio !

Mais il y a un  mais ! Ce réseau de télévision interne ne s’arrêtait pas aux simples écrans dans nos espaces radiophoniques. Chaque bureau de la station, la réception et la façade de RTL étaient aussi équipés d’écrans diffusant les images issues  de nos studios. C’est là que nous rencontrions déjà les limites de l’exercice qui n’était rien d’autre que la radio filmée, certes en interne, mais qui provoquait de forts remous au sein de nos animateurs et animatrices stars – ou en devenir – de la station.Radio filmée live RTL

Des animateurs réticents

Eh oui mes amis  ! Je me souviens d’abord des refus fermes et catégoriques de nos animateurs d’être vus « urbi et orbi » puis du dérèglement de la caméra ou de  l’objectif obturé par un gobelet plastique !

Leur discours était simple et bien rodé « Je viens faire de la radio et non de la télévision, je ne souhaite pas que quiconque puisse me voir mal rasé, habillé de façon négligée (rassurez vous toujours avec des marques !) » et bien entendu nous, les réalisateurs, recevions illico en studio un appel téléphonique de notre hiérarchie nous demandant en vain de remettre l’image !

Je vais là trahir un secret – mais il y a prescription – ce souhait farouche de ne pas être vus à l’extérieur était lié aussi à nos comportements pour le moins gaulois et cavaliers envers la gente féminine, simulant – je dis bien simulant – quelques gestes que la morale et mon éducation m’interdisent ici d’expliciter plus avant !

La radio filmée pour quel objectif ?

1983 / 2015,  32 ans plus tard voilà qu’apparait, officiellement, la Radio filméeCet après-midi je conversais avec un spécialiste de l’audiovisuel et nous nous posions la même question : La radio filmée pour  quel objectif ? Attirer une nouvelle cible d’auditeur ? Montrer l’envers du décor et répondre à la question « Comment ça marche la radio ?  » On peut s’attendre Mesdames et Messieurs les grands chefs des tables étoilées (ou non ) que vous soyez bientôt dans l’obligation de placer sur chaque table un écran relayant les images de vos cuisines, Sympa non ?

La radio enrichie j’y vois en revanche un aspect positif et peut être est-ce actuellement la démarche de Laurent Guimier, patron de France Info, qui se sert de l’apport de l’image non pas pour seulement « montrer » ses journalistes mais pour enrichir les propos à travers une carte géographique, une photo d’un site, d’une personnalité, le nom du politique invité,un lien permettant l’accès à un dossier évoqué sur l’antenne etc. La radio enrichie pourquoi pas, la radio augmentée mais augmentée de quoi ? par qui ? me donnera-t-on la bonne réponse ?

France Info vidéo

Radio et magie

La magie de la radio c’est la voix et ce qu’elle peut véhiculer comme émotion, comme image, comme fantasme… La voix suggère, la voix bouscule l’imaginaire ! L’image démystifie; c’était vrai hier, c’est tout autant vrai aujourd’hui !

Où cette évolution trouve-t-elle ses limites ? Ce n’est pas dévoiler  un secret de fabrication, que d’écrire ici que certaines « stars » animateurs, animatrices  refusent aujourd’hui d’apparaitre durant leur émission radio  matin après midi ou soir  sur  quelque soit le support. Allez y, Vérifiez !

Pour terminer comme je n’ai pas la prétention d’influer de quelconque manière sur le cours des évolutions audiovisuelles, j’engage Mesdames et Messieurs les Académiciens du Quai Conti  à inventer une dénomination propre à cette nouvelle catégorie de consommateur de radio « filmée » : Vidéo’diteur? Ophtalmo’diteur?

En écrivant ces quelques lignes je m’aperçois que j’écoute la télé et ne regarde que l’écran de mon PC !

 

Ce n’est que mon avis ….

Partager
Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInShare on FacebookPin on PinterestDigg thisShare on TumblrEmail this to someone

Comment (1)

  • Michel Cellier - 15 mars 2015

    Les restos avec vue sur cuisine se multiplient. Personnellement, je me réjouis de cette transparence, de cette fenêtre ouverte sur les fourneaux d’un chef qui prétend régaler autant mes papilles que mes yeux. S’agissant de la radio, je ne l’écoute toujours pas devant un écran ! J’en goûte la magie entre mon radio réveil, ma salle de bain, ma voiture et dans bon nombre d’endroits où je prête mes oreilles et seulement mes oreilles aux voix de l’information instantanée, voire du divertissement. Dans ces conditions de consommation, que la radio soit filmée ou non ne me concerne pas !

    En revanche, si cette même radio m’offre la possibilité de jeter de temps en temps un coup d’œil en coulisses, je ressens cette option comme une invitation amicale à franchir le pas de la porte. Quand mon me semble !

    Je comprends cependant que des stars hertziennes, habituellement bonifiées par la lumière et le maquillage télévisuels, rechignent à se montrer sous un jour moins favorable à leur image… Je comprends que les visages de mes voix familières n’apprécient guère de ne pouvoir se gratter le nez quand ça démange… Je comprends qu’il soit pénible de faire l’effort d’être présentable à l’écran quand on a choisi le son plutôt que l’image. Je comprends, mais je considère qu’à moins de céder à une forme de coquetterie, il serait dommage et dommageable de renoncer à la radio dite filmée.

    La radio filmée n’enlève rien à la radio. C’est juste une option proposée à l’auditeur disposant d’un écran et d’une connexion Internet. Mais l’auditeur radio est et restera un d’abord un auditeur.

  • Répondre à Michel Cellier Annuler la réponse.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *